L’école buissonnière

 

Copyright © 2007, Juventino, Tous droits réservés.

Accueil général

Mollusques

Insectes

Invertébrés divers

Flore

Vertébrés

Paysages et Constructions humaines

Plus de détails !

Infos Site

________________________________________________________________________________________________________________________

Biotopes

Préalpes de Nice

Vers la liste des Biotopes des Alpes-Maritimes (et zones proches)

 

       Il s’agit de la partie des Préalpes qui s’étendent à l’est de basse vallée du Var, au nord et à l’est de Nice, et ce jusqu’à la frontière italienne et au bassin hydrographique de la Roya.

___________________________________________________________________________________________________________________

       Biotopes particuliers de ce domaine :

 

               - Les ruisseaux : le Rio Sec de Tourrette Levens :

___________________________________________________________________________________________________________________

       De ce côté du Var, contrairement au côté ouest, il n’y a pas de «bas-pays», la montagne plongeant directement dans la mer.

 

       La région considérée dans cette page se compose essentiellement des reliefs dominant le Var du côté est (Mont Cima, 879 m. ; Mont Chauve, 854 m.), de l’ensemble du bassin hydrographique des Paillon (un réseau de petits cours d’eau qui se rejoignent et se jettent dans la Méditerranée au niveau de Nice), et aussi de quelques vallées de l’arrière-pays mentonnais comme le Caréi, le Borrigo ou le Gorbio.

 

       En revanche, plus au nord, des vallées comme la Vésubie ou la Bévéra qui coulent en partie dans les Préalpes de Nice disposent d’une page spécifique.

 

       Contrairement aux Préalpes de Grasse, les crêtes sont plutôt orientées nord-sud et non pas ouest-est ; l’ensemble paraît plus confus, désordonné, et on ne trouve pas les hauts plateaux ou « plans » de l’arrière-pays grassois. Dans cette partie des Alpes-Maritimes, le « plat » est chose rare !

 

       Les plus hauts sommets de la partie étudiée avoisinent les 1500 mètres, comme la Cime de Rocca Seira (1504 m.) et le Mont Ferion (1413 m.) qui dominent le bassin du Paillon de Contes. Mais ce qui est le plus remarquable, c’est de trouver des sommets comme le Mont Agel (1150 m.) à moins de 3 kilomètres à vol d’oiseau du bord de mer ! Nulle part ailleurs en France, on atteint une aussi haute altitude aussi près de la mer. Ce qui montre bien qu’ici, montagne et mer sont intimement liés !

 

       Pour la frange littorale des Préalpes de Nice, se reporter au biotope « Littoral des Alpes-Maritimes et des Alpes ligures ».

 

Les 2 vues ci-dessous ont été prises dans les Préalpes de Nice, en direction des hautes cimes frontalières du Mercantour. En hiver, l’enneigement ne concerne que rarement les Préalpes, vu leur altitude modeste et leur proximité de la Méditerranée.

 

Près du col de Braus (Alpes-Maritimes), 1077 m. d’alt., le 3 Mars 2007.

 

La Turbie - Cime de la Forna (Alpes-Maritimes), 620 m. d’alt., le 27 Janvier 2007.

 

Il suffit de se retourner et la vue prise du même endroit que la précédente est toute autre ! Derrière le village de La Turbie, on voit les pentes du Mont Agel qui dégringolent de plus de 1000 mètres vers le rivage ! Dans cette partie des Préalpes, il n’y a pas de plaine côtière.

 

La Turbie - Cime de la Forna (Alpes-Maritimes), 620 m. d’alt., le 27 Janvier 2007.

 

Le biotope caractéristique des Préalpes de Nice est constitué de pentes bien ensoleillées et donc très sèches puisqu’on est dans un milieu méditerranéen.

       L’altitude est généralement inférieure à 1200 mètres, ce qui fait que le refroidissement dû à l’élévation n’y joue pas un grand rôle étant donné la proximité de la mer Méditerranée et l’ensoleillement exceptionnel.

       La végétation y est discontinue est buissonneuse, de type garrigue, sur des sols le plus souvent calcaires. Elle correspond à une forme dégradée de la forêt.

       Ce biotope est très bien représenté aux alentours de Nice. Il n'est pas nécessaire de parcourir de longues distances pour le découvrir ! En route pour trois exemples choisis !

       Nous sommes à 6 km de la sortie Nord de Nice et la petite départementale 214 débute pour serpenter sur les pentes du Mont Chauve jusqu'à son sommet.

       Au bout de 2 km, on dépasse les 400 mètres d'altitude et le paysage devient sauvage jusqu'au sommet (854 m.).

       Cette pente bien ensoleillée qui domine Nice est un parfait exemple du biotope dont nous parlons ici.

 

Les pentes du Mont Chauve au-dessus de Nice (Alpes-Maritimes), 500 m. d'alt., le 6 Juillet 2005.

 

Voici le versant Nord du Mont Chauve (tout aussi pelé que le versant sud !) qui domine le village d’Aspremont. La mer qu’on voit à droite est à deux pas. Nice se trouve juste derrière le sommet qui culmine à 854 mètres.

 

Route du Mont Cima au-dessus d’Aspremont (Alpes-Maritimes), 600 m. d’alt., le 10 Juin 2005.

 

Si nous suivons la petite route d’où la vue ci-dessus a été prise, nous parvenons au Mont Cima (878 m. au sommet), un autre bon exemple de montagne des Préalpes de Nice, et ... un air de famille avec le Mont Chauve !

Le Mont Cima (Alpes-Maritimes), 720 m. d’alt., le 18 Février 2006.

 

Heureusement pour la flore, certains versants de ces sommets sont un peu plus verdoyants, comme ici le versant est du Mont Cima, au crépuscule, qui domine Tourrette-Levens et d’où la vue porte sur les reliefs du bassin hydrographique des Paillon. Au fond, on reconnaît notre Mont Agel qui domine la mer.

Le Mont Cima (Alpes-Maritimes), 700 m. d’alt., le 21 Juillet 2005.

 

Du Mont Cima, descendons au village de Tourrette-Levens que nous voyons ci-dessus pour remonter en contrebas de l'ancien village de Châteauneuf Villevieille, au Nord du Mont Macaron. On est à 700 mètres d’altitude et toujours ce petit air de famille des sommets des Préalpes de Nice.

 

Ruine de Châteauneuf (Alpes-Maritimes), 710 m. d’alt., le 31 Décembre 2007.

 

Des ruines, on voit vers le sud le Mont Macaron (806 m.), un fameux pelé lui-aussi !

 

Ruine de Châteauneuf (Alpes-Maritimes), 710 m. d’alt., le 31 Décembre 2007.

 

Nous sommes ci-dessous en contrebas des ruines de l’ancien Châteauneuf. Vu de plus près, on voit bien malgré la chaleur et la sécheresse estivales que ces pentes sont couvertes d'une flore riche et variée et donc également de toute une faune attirée par ces plantes.

 

Col de Châteauneuf-Villevieille (Alpes-Maritimes), 640 m. d'alt., le 8 Juillet 2005.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vers la liste des Biotopes des Alpes-Maritimes (et zones proches)

Faune du domaine

Reptiles :

Tarentola mauritanica (Tarente de Maurétanie)

Oiseaux :

Cinclus cinclus (Cincle plongeur)

Escargots, limaces :

Cepaea nemoralis

Cryptomphalus aspersus ou Cornu aspersum (ex Helix aspersa) (Petit gris)

Limnea ovata

Monacha (Monacha) cantiana

Monacha cartusiana

Oxychilus draparnaudi

Oxyloma elegans

Physa acuta

Pomatias elegans

Solatopupa similis

Sphincterochila (Albea) candidissima

Theba Pisana (Caragouille rosée)

Xerosecta cespitum

Zonites algirus

Acariens :

Dermacentor (Dermacentor) marginatus

Araignées :

Aculepeira armida pumila

Agelena labyrinthica (Agélène à labyrinthe)

Agalenatea redii (Epeire de velours)

Alopecosa albofasciata

Argiope bruennichi (Argiope fasciée)

Cyclosa conica (Cyclose conique)

Cyrtophora citricola (Epeire de l’Opuntia)

Frontinellina frutetorum (Frontinelle des buissons)

Heliophanus tribulosus

Heriaeus hirtus

Hogna radiata (Tarentule radiée, Fausse tarentule, Hogna rayée)

Holocnemus pluchei (Araignée de Pluche)

Latrodectus tredecimguttatus (Veuve noire)

Menemerus semilimbatus

Micrommata ligurina

Micrommata virescens

Misumenia vatia (Thomise variable)

Nomisia aussereri

Pellenes geniculatus

Philaeus chrysops

Philodromus cf aureolus

Philodromus sp.

Saitis barbipes

Steatoda grossa

Synema  globosum (Araignée Napoléon)

Thomisus onustus (Thomise enflée)

Tmarus sp.

Xysticus bufo

Zelotes sp.

Crustacés :

Armadillidium maculatum

Armadillidium vulgare

Coléoptères (scarabées, ...) :

Acmaeoderella (Carininota) flavofasciata

Anthaxia (Cratomerus) hungarica

Anthaxia (Melanthaxia) cf quadripunctaria

Cetonia aurata (Cétoine dorée)

Chlorophorus sartor (Clyte sarcleur)

Chlorophorus varius (Chlorophore soufré)

Chrysolina americana (Chrysomèle du romarin)

Coccinella septempunctata (Coccinelle à 7 points)

Coraebus rubi (Bupreste du rosier)

Dicladispa testacea

Enicopus (Enicopus) pilosus

Hippodamia undecimnotata (Coccinelle à 11 taches)

Hippodamia variegata (Coccinelle des friches)

Lilioceris liliii (Criocère du lis)

Liparus dirus

Mylabris (Mylabris) variabilis (Mylabre inconstant)

Niphona picticornis

Ocypus olens (Staphylin odorant)

Ocypus ophtalmicus (Staphylin bleu)

Oxythyrea funesta (Cétoine grise)

Protaetia (Netocia) cuprea (Cétoine cuivrée)

Protaetia (Netocia) morio (Cétoine noire)

Rutpela maculata (Lepture tachetée)

Stenopterus rufus (Sténoptère roux)

Stictoleptura cordigera (Lepture cordigère)

Timarcha tenebricosa (Crache-sang)

Trichodes leucopsideus

Dermaptères :

Euborellia moesta (Forficule noirâtre)

Dictyoptères :

Ameles decolor (Mante décolorée ou testacée)

Ectobius pallidus (Blatte pâle ou Cafard pâle)

Empusa pennata (Empuse pennée)

Mantis religiosa (Mante religieuse)

Diptères :

Stenopogon sabaudus

Hémiptères-Cicadomorphes :

Aphrophora alni (Cercope de l’aulne ou Cicadelle écumeuse)

Centrotus cornutus (Centrote cornu ou Demi-diable)

Cercopis intermedia

Cercopis sanguinolenta

Cicada orni (Cigale grise)

Cicadella viridis (Cicadelle verte)

Tachycixius pilosus

Hétéroptères (punaises) :

Aelia acuminata

Canthophorus impressus

Capsodes flavomarginatus

Carpocoris (Carpocoris) pudicus

Codophila varia (Pentatome variable)

Coranus griseus

Coreus marginatus (Punaise brune ou Corée marginée)

Cydnus aterrimus

Deraeocoris punctum

Deraeocoris ruber

Deraeocoris schach

Dicranocephalus agilis

Dicranocephalus albipes

Dolycoris baccarum (Punaise des baies)

Dyroderes umbraculatus

Eurydema oleracea (Punaise du chou)

Eurydema ornata (Punaise décorée)

Eurygaster maura (Punaise des céréales)

Gerris lacustris

Gonocerus insidiator

Gonocerus juniperi

Graphosoma lineatum (Graphosome rayé)

Graphosoma semipunctatum (Graphosome ponctué)

Hadrodemus m-flavum

Hydrometra stagnorum (Hydromètre)

Nepa cinerea (Nèpe)

Palomena prasina (Punaise verte)

Piezodorus lituratus (Punaise des genêts)

Prostemma guttula

Spilostethus saxatilis ou Lygaeus saxatilis (Punaise à damier)

Syromastus rhombeus

Ventocoris rusticus

Hyménoptères (fourmis, guêpes, abeilles, ...) :

Ammophila heydeni

Ammophila sabulosa (Ammophile des sables)

Messor barbarus (Fourmi moissonneuse)

Scolia hirta (Scolie des jardins)

Vespa crabro (Frelon européen)

Lépidoptères (papillons) :

Adela australis

Aglais urticae (Petite tortue)

Antocharis cardamines (Aurore)

Apopestes spectrum (Spectre)

Aporia crataegi (Gazé)

Argynnis (Argynnis) paphia (Tabac d’Espagne)

Argynnis (Mesoacidalia) aglaja (Grand nacré)

Aricia agestis (Argus brun ou Collier-de-corail)

Brintesia circe (Silène)

Cacyreus marshalli (Brun des Pélargoniums)

Callophrys rubi (Argus vert)

Charaxes jasius (Pacha à deux queues, Nymphale de l’arbousier, Jason)

Chrysodeixis chalcites (Noctuelle de l’artichaut)

Coenonympha arcania (Céphale)

Coenonympha dorus (Fadet des garrigues)

Coenonympha pamphilus (Fadet commun ou Procris)

Euphydryas aurinia provincialis (Damier de la succise)

Eurrhypis guttulalis

Glaucopsyche (Glaucopsyche) alexis (Azuré des Cytises)

Glaucopsyche (Glaucopsyche) melanops (Azuré de la Badasse)

Gonepteryx cleopatra (Citron de Provence)

Gonepteryx rhamni (Citron)

Hipparchia (Neohipparchia) statilinus (Faune)

Hipparchia (Parahipparchia) semele (cadmus) (Agreste)

Iphiclides podalirius (Flambé)

Isturgia limbaria (Phalène bordée)

Lampides boeticus (Azuré porte-queue)

Lasiocampa quercus (Bombyx du chêne ou Minime à bandes jaunes)

Lasiommata maera (Némusien ou Ariane)

Lasiommata megera (Satyre ou Mégère)

Limenitis reducta (Sylvain azuré)

Lycaena alciphron (Cuivré mauvin)

Lycia hirtaria (Phalène hérissée)

Malacosoma (Clisiocampa) neustria (Livrée des arbres)

Maniola jurtina (Myrtil)

Melanargia galathea forme procida (Demi-deuil)

Melanargia occitanica (Echiquier d’Occitanie)

Papilio machaon (Machaon)

Pararge aegeria (Tircis)

Pieris brassicae (Piéride du chou)

Pontia daplidice (Marbré-de-vert)

Pseudophilotes baton (Azuré de la Sarriette ou du Thym)

Rhyparia purpurata (Ecaille pourprée)

Satyrium acaciae (Thécla de l’Acacia)

Satyrium esculi (Thécla du kermès)

Satyrium spini (Thécla du prunelier)

Satyrus ferula  (Grande coronide)

Scolitantides orion (Azuré des Orpins)

Vanessa atalanta (Vulcain)

Vanessa cardui (Vanesse du chardon, Belle-Dame)

Zygaena (Agrumenia) fausta (Zygène Petite-Coronille)

Zygaena (Zygaena) lavandulae (Zygène de la lavande)

Zygaena (Zygaena) rhadamanthus (Zygène de l’Esparcette ou Zygène cendrée)

Névroptères (fourmilions, ascalaphes) :

Distoleon tetragrammicus (Fourmilion longicorne ou tétragramme)

Odonates (libellules, demoiselles) :

Anax imperator (Anax empereur)

Calopteryx haemorrhoidalis (Caloptéryx méditerranéen)

Cordulegaster boltonii (Cordulégastre annelé)

Crocothemis erythraea (Libellule écarlate)

Lestes barbarus (Leste sauvage)

Onychogomphus forcipatus ssp. unguiculatus (Onychogomphe à pinces)

Orthetrum brunneum (Orthétrum brun)

Orthetrum coerulescens (Orthétrum bleuissant)

Pyrrhosoma nymphula (Agrion au corps de feu)

Orthoptères :

Antaxius pedestris (Antaxie marbrée)

Barbitistes fischeri (Barbitiste languedocien)

Calliptamus barbarus (Criquet de Barbarie)

Calliptamus wattenwylianus (Caloptène occitan)

Decticus albifrons (Dectique à front blanc)

Decticus verrucivorus (Dectique verrucivore)

Eupholidoptera chabrieri (Decticelle splendide)

Leptophyes punctatissima (Leptophye ponctuée)

Metrioptera brachyptera (Decticelle des bruyères)

Pezotettix giornae (Criquet pansu)

Saga pedo (Magicienne dentelée)

Tettigonia viridissima (Grande sauterelle verte)

Tylopsis lilifolia (Phanéroptère liliacé)

Phasmoptères :

Clonopsis gallica (Phasme gaulois)

Leptynia hispanica (Phasme espagnol)

 

 

Flore du domaine

Acacia dealbata (Mimosa des fleuristes)

Acis nicaeensis (Nivéole de Nice)

Aegilops ovata (Egilope ovale)

Aethionema saxatile (Aethionéma des rochers)

Allium coloratum (Ail élégant)

Althaea cannabina (Guimauve faux-chanvre)

Althaea hirsuta (Guimauve hirsute)

Anacamptis pyramidalis (Orchis pyramidal)

Anagallis arvensis (Mouron des champs)

Anthyllis montana (Vulnéraire des montagnes)

Anthyllis tetraphylla (Anthyllide tétraphylle)

Anthyllis vulneraria subsp. Polyphylla (Anthyllide vulnéraire sous-espèce polyphylla)

Antirrhinum latifolium (Muflier à larges feuilles)

Apium nodiflorum (Faux cresson de fontaine ou Ache nodiflore)

Aquilegia atrata (Ancolie noirâtre)

Arabis auriculata (Arabette droite ou Arabette à oreillettes)

Arabis pauciflora (Arabette à feuilles de chou)

Arbutus unedo (Arbousier)

Argyrolobium zanonii (Argyrolobe de Zanon)

Aristolochia pallida (Aristoloche pâle)

Aristolochia rotunda (Aristoloche à feuilles rondes)

Asphodelus fistulosus (Asphodèle fistuleux)

Asplenium fontanum (Asplénium des fontaines)

Asplenium ruta-muraria (Rue des murailles)

Asplenium trichomanes (Capillaire des murailles)

Atropa belladonna (Belladone)

Ballota nigra (Ballote noire)

Bituminaria bituminosa ou Psoralea bituminaria (Psoralée à odeur de bitume ou Trèfle bitumineux)

Blackstonia perfoliata (Blackstonie perfoliée)

Borago officinalis (Bourrache officinale)

Buphthalmum salicifolium (Buphtalme à feuilles de saule)

Carlina acanthifolia (Carline à feuilles d’acanthe)

Catananche caerulea (Catananche bleue)

Centaurea aspera (Centaurée rude)

Centranthus ruber (Centranthe rouge ou Valériane rouge)

Cercis siliquastrum (Arbre de Judée)

Ceterach officinarum (Cétérach officinal)

Cichorium intybus (Chicorée sauvage)

Cistus albidus (Ciste cotonneux)

Cistus monspeliensis (Ciste de Montpellier)

Clypeola jonthlaspi (Clypéole)

Convolvulus althaeoides (Liseron fausse-guimauve ou de Provence)

Convolvulus cantabrica ou cantabricus (Liseron de Biscaye ou des Cantabriques)

Coris monspeliensis (Coris de Montpellier)

Coronilla scorpioides (Coronille à queue de scorpion)

Coronilla varia (Coronille bigarrée)

Cotinus coggygria ou Rhus cotinus (Arbre à perruques, Fustet)

Crepis sancta subsp. nemausensis (Crépis ou Crépide de Nîmes)

Crocus versicolor (Crocus bigarré)

Cupressus sempervirens (Cyprès d’Italie)

Cymbalaria muralis (ex-Linaria cymbalaria) (Cymbalaire des murs ou Ruine-de-Rome)

Cytisophyllum sessilifolium (Cytise à feuilles sessiles ou Genêt d’Italie)

Dactylorhiza fuchsii (Orchis de Fuchs)

Daucus carota (Carotte sauvage)

Dianthus balbisii (Oeillet de Balbis)

Dianthus godronianus, ex-virgineus (Oeillet virginal)

Dianthus seguieri (Oeillet de Séguier)

Dipsacus fullonum (Cardère sauvage)

Dittrichia viscosa ou Inula viscosa (Inule visqueuse, Nasque)

Dorycnium hirsutum (Dorycnie hirsute)

Dorycnium pentaphyllum (Dorycnie à cinq feuilles ou Badasse)

Dorycnium rectum (Dorycnie dressée)

Ecballium elaterium (Concombre d’âne)

Echinops ritro (Oursin bleu, Azurite)

Echinops sphaerocephalus (Oursin à têtes rondes)

Echium vulgare (Vipérine commune)

Epilobium hirsutum (Epilobe hirsute)

Erodium ciconium (Erodium bec de cigogne)

Eryngium campestre (Panicaut champêtre)

Eupatorium cannabinum (Eupatoire chanvrine)

Euphorbia amygdaloides (Euphorbe des bois)

Euphorbia characias (Euphorbe characias)

Euphorbia dendroides (Euphorbe arborescente)

Euphorbia flavicoma (Euphorbe à tête jaune)

Euphorbia helioscopia (Euphorbe réveille-matin)

Euphorbia segetalis (Euphorbe des moissons)

Euphorbia serrata (Euphorbe à feuilles dentées en scie)

Euphorbia spinosa (Euphorbe épineuse)

Ferula communis (Férule commune)

Foeniculum vulgare (Fenouil sauvage)

Fragaria vesca (Fraisier des bois)

Fritillaria involucrata (Fritillaire à involucre)

Genista cinerea (Genêt cendré)

Geranium nodosum (Géranium noueux)

Geranium robertianum (Géranium Herbe à Robert)

Geranium rotondifolium (Géranium à feuilles rondes)

Gladiolus italicus (ou Gladiolus segetum) (Glaïeul d’Italie ou Glaïeul des moissons)

Globularia alypum (Globulaire buissonnante ou Turbith)

Helianthemum nummularium (Hélianthème commun ou nummulaire)

Helianthus tuberosus (Topinambour)

Helichrysum stoechas (Immortelle commune)

Hepatica triloba ou Hepatica nobilis ou Anemone hepatica (Hépatique)

Himantoglossum robertianum (ex-Barlia robertiana, ex-Orchis robertiana) (Orchis géant ou à longues bractées)

Hippocrepis emerus (Coronille des jardins)

Hormathophylla halimifolia (Alysson ou Corbeille-d’argent à feuilles d’halimium)

Hyacinthoides italica, ex-Scilla italica (Scille d’Italie)

Hypericum perforatum (Millepertuis perforé, Herbe à mille trous)

Iberis umbellata (Ibéris en ombelle)

Impatiens balfourii (Balsamine)

Inula montana (Inule des montagnes)

Inula spiraeifolia (Inule à feuilles de Spirée)

Inula viscosa (Inule visqueuse ou Nasque)

Juniperus communis (Genévrier commun)

Juniperus oxycedrus (Cade, Genévrier oxycèdre)

Juniperus phoenicea (Genévrier de Phénicie)

Lactuca perennis (Laitue vivace)

Lactuca serriola (Laitue scariole)

Lamium amplexicaule (Lamier amplexicaule)

Laserpitium gallicum (Laser de France ou Laser odorant)

Lathyrus cicera (Gesse chiche ou Gessette ou Jarosse)

Lavandula angustifolia (Lavande officinale)

Leucanthemum virgatum (Marguerite d’Allioni)

Lilium martagon (Lys ou Lis martagon)

Lilium pomponium (Lis turban)

Linaria repens (Linaire rampante ou striée)

Linaria simplex (Linaire simple)

Linum campanulatum (Lin campanulé)

Linum strictum (Lin droit ou Lin dressé)

Linum viscosum (Lin visqueux)

Listera ovata (Listère à feuilles ovales)

Lobularia maritima ou Alyssum maritimum (Alysson maritime)

Lonicera etrusca (Chèvrefeuille d’Etrurie ou de Toscane)

Lycopus europaeus (Chanvre d'eau)

Malva wigandii (Lavatère maritime ou d’Espagne)

Medicago lupulina (Luzerne lupuline)

Medicago polymorpha (Luzerne à fruits nombreux)

Mentha aquatica (Menthe aquatique)

Misopates orontium (ex-Antirrhinum orontium) (Muflier des champs)

Mycelis muralis (Laitue des murailles)

Myrtus communis (Myrte commun)

Nasturtium officinale (Cresson de fontaine)

Nicotiana glauca (Tabac glauque)

Nigella damascena (Nigelle de Damas)

Ononis minutissima (Bugrane très grêle)

Ononis natrix (Bugrane fétide ou Coqsigrue)

Ophrys scolopax (Ophrys bécasse)

Orchis anthropophora ou Aceras anthropophorum (Orchis homme-pendu)

Orchis olbiensis (Orchis de Hyères)

Origanum vulgare (Marjolaine sauvage)

Orobancha alba (Orobanche blanche ou Orobanche du thym)

Orobanche amethystea (Orobanche à couleur d’améthyste)

Orobanche gracilis (Orobanche grêle)

Orobanche ramosa subsp. mutelii (Orobanche de Mutel)

Pallenis spinosa (Pallénis épineux)

Pastinaca sativa (Panais commun)

Persicaria maculosa (ou Polygonum persicaria) (Persicaire ou Renouée persicaire)

Peucedanum cervaria ou Cervaria rivini (Peucédan cervaire)

Peucedanum officinale (Peucédan officinal)

Phyllitis scolopendrium (Scolopendre officinal)

Pistacia lentiscus (Pistachier lentisque)

Pistacia terebinthus (Pistachier térébinthe)

Pisum sativum subsp. biflorum (Pois élevé)

Plantago lanceolata (Plantago étroit ou lancéolé)

Platanthera bifolia (Platanthère à deux feuilles ou Orchis à deux feuilles)

Polygala calcarea (Polygale du calcaire)

Polygonatum odoratum (Sceau de Salomon odorant)

Prunus spinosa (Prunellier ou Epine noire)

Pteridium aquilinum (Fougère aigle)

Pulicaria dysenterica (Pulicaire dysentérique)

Ranunculus bulbosus (Renoncule bulbeuse)

Ranunculus gramineus (Renoncule à feuilles de graminée)

Reichardia picroides (Cousteline ou Reichardie)

Rosmarinifolius officinalis (Romarin)

Rubus canescens (Ronce blanchâtre ou tomenteuse)

Salvia sclarea (Sauge sclarée)

Salvia verbenaca (Sauge verveine)

Salvia verticillata (Sauge verticillée)

Sanicula europaea (Sanicle d’Europe)

Satureja montana (Sarriette vivace ou des montagnes, Pèbre d’ai)

Saxifraga granulata (Saxifrage granulée)

Scandix pecten-veneris (Scandix Peigne-deVénus)

Scrophularia auriculata (Scrofulaire à oreillettes)

Scrophularia nodosa (Scrofulaire noueuse)

Scrophularia peregrina (Scrofulaire voyageuse)

Securigera varia (ou Coronilla varia) (Coronille bigarrée)

Sedum anopetalum (Orpin à pétales dressés)

Sedum sediforme (Orpin de Nice)

Sedum sexangulare (Orpin doux)

Sempervivum calcareum (Joubarbe du calcaire)

Senecio cineraria ou Jacobaea maritima (Séneçon cinéraire)

Senecio vulgaris (Séneçon commun)

Sideritis hirsuta (Crapaudine hirsute ou hérissée)

Solanum villosum (Morelle velue ou poilue)

Spartium junceum (Genêt d’Espagne ou Spartier à tiges de jonc)

Stachys heraclea (Epiaire d’Héraclée)

Stachys officinalis (Epiaire officinale)

Stachys recta (Epiaire droite)

Stachys sylvatica (Epiaire des bois)

Symphytum tuberosum (Consoude tubéreuse)

Teucrium flavum (Germandrée jaune)

Teucrium montanum (Germandrée des montagnes)

Teucrium polium (Germandrée blanc-grisâtre ou tomenteuse)

Thymus vulgaris (Thym commun)

Trifolium ochroleucon (Trèfle jaunâtre ou Trèfle blanc-jaunâtre)

Trifolium pratense (Trèfle des prés)

Trifolium repens (Trèfle blanc ou Trèfle rampant)

Trifolium stellatum (Trèfle étoilé)

Umbilicus rupestris (Nombril-de-Vénus commun)

Urtica dioica (Grande Ortie)

Valeriana tuberosa (Valériane tubéreuse)

Verbascum boerhavii (Molène de Boerhaave ou Molène de Mai)

Veronica austriaca teucrium (Véronique germandrée)

Viburnum lantana (Viorne lantane)

analyse de traffic