L’école buissonnière

 

Copyright © 2007, Juventino, Tous droits réservés.

Accueil général

Mollusques

Insectes

Invertébrés divers

Flore

Vertébrés

Paysages et Constructions humaines

Plus de détails !

Infos Site

________________________________________________________________________________________________________________________

Biotopes

Le Sud-Ouest des Préalpes

Vers la liste des Biotopes de part et d’autre de la basse vallée du Rhône

 

       Dans ce domaine géographique, on prendra en compte les massifs essentiellement calcaires qui forment la partie sud-ouest des massifs subalpins des Préalpes. Parmi eux, les monts du Vaucluse et le Luberon, le massif des Alpilles, le massif de la Sainte-Victoire, ...

       La zone qui nous intéresse s’étend sur plusieurs département : le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône essentiellement, mais aussi la Drôme et les Alpes-de-Haute-Provence.

       Cette zone qui s’élève jusqu’à 1909 mètres au sommet du Mont Ventoux est parcourue par de nombreuses rivières qui sont toutes des affluents ou sous-affluents du Rhône : l’Aigues, l’Ouvèze, la Sorgue, la Durance, ...

       Il s’agit de régions au climat méditerranéen avec des influences montagnardes dans les parties hautes et mal exposées, en grande partie soumises à l’action du mistral caractéristique du sillon rhodanien.

       On y rajoutera au sud les reliefs proches de Salon de Provence et de l’étang de Berre, tels la chaîne de l’Estaque ou celle de Vitrolles, la chaîne de la Trévaresse ou celle des Côtes près de Lambesc, les collines de la chaîne calcaire de La Fare à l’est de Saint-Chamas, ...

       Au nord, on rajoutera également les reliefs de collines dominant la rive gauche du Rhône, s’étendant au nord d’Orange et de l’Aigues, dans le Vaucluse et la Drôme provençale, comme les coteaux du Tricastin.

       

La montagne la plus emblématique de cette région est sans conteste le « Géant de Provence », le Mont Ventoux, que l’on aperçoit ci-dessous de Vaison-la-Romaine :

Le Mont Ventoux vu de Vaison-la-Romaine (Vaucluse), 219 m. d’alt., le 28 Juin 2008.

 

Le célèbre sommet du Mont Ventoux couvert de caillasse sur la partie haute de son versant sud :

Le Mont Ventoux (Vaucluse), 1909 m. d’alt., le 5 Juillet 2010.

Le Mont Ventoux (Vaucluse), 1909 m. d’alt., le 5 Juillet 2010.

 

Au sud du Mont Ventoux, le Plateau de Vaucluse présente des vallons encaissées encore très sauvages :

Le Plateau de Vaucluse au sud-est de Venasque (Vaucluse), 420 m. d’alt., le 24 Mai 2010.

 

Plus au sud, la dépression d’Apt sépare le Plateau de Vaucluse de la Montagne du Luberon :

Roussillon (Vaucluse), 300 m. d’alt., le 9 Février 2008.

 

Toujours en descendant vers le sud, la Montagne du Luberon en rive droite de la Durance est un des massifs les plus remarquables de cette région des Préalpes. Là encore, certaines parties sont souvent très sauvages encore :

Le Petit Luberon au-dessus de Vidauque (Vaucluse), 450 m. d’alt., le 21 Avril 2006.

 

Ci-dessous, la Chaîne du Luberon au loin et la vallée de la Durance vues depuis la Chaîne des Côtes à l’est de Salon-de-Provence :

Chaîne des Côtes (Bouches-du-Rhône), 460 m. d’alt., le 2 Mars 2009.

 

Dirigeons-nous maintenant vers l’ouest pour atteindre un autre massif célèbre de cette région : les Alpilles. Ci-dessous, les premiers reliefs au nord des Alpilles quand on arrive près d’Eygalières :

Eygalières (Bouches-du-Rhône), 99 m. d’alt., le 22 Avril 2009.

 

A l’intérieur du massif des Alpilles, roches calcaires et végétation méditerranéenne sont les composants essentiels du paysage :

Les Alpilles (Bouches-du-Rhône), 250 m. d’alt., le 7 Juin 2010.

Les Alpilles (Bouches-du-Rhône), 250 m. d’alt., le 7 Juin 2010.

Les Baux (Bouches-du-Rhône), 220 m. d’alt., le 29 Août 2005.

 

Au sud-est des Alpilles, l’étang de Berre est bordé au nord par des petites chaînes de reliefs calcaires comme ci-dessous. La vue y porte vers le sud sur l’étang de Berre et la chaîne de l’Estaque au loin :

Saint-Chamas (Bouches-du-Rhône), 23 m. d’alt., le 30 Novembre 2009.

Saint-Chamas (Bouches-du-Rhône), 110 m. d’alt., le 03 Novembre 2009.

 

Plus à l’est, le Massif de la Montagne Ste Victoire offre ses impressionnantes falaises calcaires emblématiques de la région d’Aix-en-Provence :

La Montagne Ste Victoire (Bouches-du-Rhône), 945 m. d’alt., le 4 Juin 2010.

La Montagne Ste Victoire (Bouches-du-Rhône), 945 m. d’alt., le 4 Juin 2010.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

       Biotopes particuliers de ce domaine :

 

               - Le col de l’Espigoulier dans le Massif de la Sainte-Baume :

               - Le Mont Ventoux dans les Monts du Vaucluse :

               - L’embouchure du Grand Vallat sur l’anse de Boumandariel (Côte bleue, Massif de l’Estaque)

___________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vers la liste des Biotopes de part et d’autre de la basse vallée du Rhône

analyse de traffic

Faune du domaine

Mammifères :

Vulpes vulpes (Renard roux)

Oiseaux :

Actitis hypoleucos (Chevalier guignette)

Gallinula chloropus (Gallinule poule-d’eau)

Phasianus colchicus (Faisan de Colchide)

Mollusques (Escargots, Limaces) :

Cepaea nemoralis

Cryptomphalus aspersus ou Cornu aspersum (ex Helix aspersa) (Petit gris)

Helix lucorum (Escargot turc)

Helix pomatia (Escargot de Bourgogne)

Theba Pisana (Caragouille rosée)

Zebrina detrita

Zonites algirus

Araignées :

Aculepeira armida pumila

Aelurillus v-insignitus

Agelena labyrinthica (Agélène à labyrinthe)

Agalenatea redii (Epeire de velours)

Alopecosa albofasciata

Argiope bruennichi (Argiope fasciée)

Carrhotus xanthogramma (Saltique orangée)

Heriaeus hirtus

Nemesia sp. (Némésie sp.)

Oxyopes lineatus (Araignée-lynx)

Pisaura mirabilis (Pisaure)

Synema globosum (Araignée Napoléon)

Tetragnatha extensa (Tétragnathe étirée)

Thomisus onustus (Thomise enflée)

Myriapodes :

Glomeris annulata (Gloméris annelé)

Coléoptères :

Acmaeodera degener

Acmaeoderella (Carininota) flavofasciata

Anthaxia fulgurans (Anthaxie fulgurante)

Anthaxia (Cratomerus) hungarica

Attagenus trifasciatus (Attagène à trois bandes)

Cetonia aurata (Cétoine dorée)

Chrysolina americana (Chrysomèle du romarin)

Cicindela campestris (Cicindèle champêtre)

Cicindela (Cicindela) maroccana pseudomaroccana (Cicindèle marocaine)

Clytus arietis (Clyte bélier)

Coccinella septempunctata (Coccinelle à 7 points)

Coccinula quatuordecimpustulata

Elenophorus collaris

Harmonia axyridis (Coccinelle asiatique)

Mononychus punctumalbum (Charançon de l’Iris des marais)

Omophlus lepturoides

Dictyoptères :

Ameles decolor (Mante décolorée ou testacée)

Loboptera decipiens (Loboptère fuyant)

Mantis religiosa (Mante religieuse)

Diptères :

Episyrphus balteatus (Syrphe ceinturé)

Fallenia fasciata

Gymnosoma rotundatum

Sphenometopa fastuosa

Stenopogon sabaudus

Tachina grossa

Hémiptères (cercopes, cicadelles, ...) :

Cercopis intermedia

Colophina clematis

Haematoloma dorsata (Cercope d’Ahrens)

Hétéroptères (Punaises) :
Acrosternum heegeri

Arocatus roeselii

Dyroderes umbraculatus

Eurydema oleracea (Punaise du chou)

Eurydema ornata (Punaise décorée)

Eurygaster maura (Punaise des céréales)

Graphosoma lineatum (Pentatome rayé)

Maccevethus sp.

Peirates stridulus

Raglius confusus

Rhaphigaster nebulosa (Punaise grise ou nébuleuse)

Rhopalus (Rhopalus) subrufus

Stictopleurus punctatonervosus

Hyménoptères (fourmis, guêpes, abeilles, ...) :

Cryptocheilus alternatus

Lépidoptères (Papillons) :

Acontia trabealis (Arlequinette jaune)

Arethusana arethusa (Petit agreste ou Mercure)

Euclidia (Callistege) mi (M noir ou Mi)

Euphydryas aurinia provincialis (Damier de la succise)

Euplagia quadripunctaria (Ecaille chinée)

Orgya antiqua (Etoilée)

Lasiommata megera (Satyre ou Mégère)

Limenitis reducta (Sylvain azuré)

Malacosoma (Clisiocampa) neustria (Livrée des arbres)

Melanargia galathea (Demi-deuil)

Pieris brassicae (Piéride du chou)

Pyronia bathseba (Tityre)

Synthymia fixa (Orangée)

Zerynthia rumina (Proserpine)

Zygaena (Agrumenia) fausta (Zygène Petite-Coronille)

Zygaena (Zygaena) lavandulae (Zygène de la lavande)

Névroptères (fourmilions, ascalaphes) :

Distoleon tetragrammicus (Fourmilion longicorne ou tétragramme)

Odonates (Libellules, Demoiselles) :

Gomphus simillimus (Gomphe semblable)

Orthoptères :

Acrotylus fischeri (Oedipode framboisine ou de Fischer)

Barbitistes serricauda (Barbitiste des bois)

Pyrgomorpha conica (Criquet printanier ou Truxale rosée ou Pyrgomorphe à tête conique)

Tettigonia viridissima (Grande sauterelle verte)

Tylopsis lilifolia (Phanéroptère liliacé)

Flore du domaine

Acer monspessulanum (Erable de Montpellier)

Adiantum capillus-veneris (Capillaire de Montpellier)

Alcea rosea (Rose trémière)

Althaea hirsuta (Guimauve hirsute)

Alyssum alyssoides (Alysson ou Passerage à calices persistants)

Alyssum montanum (Alysson des montagnes)

Anacamptis pyramidalis (Orchis pyramidal)

Argyrolobium zanonii (Argyrolobe de Zanon)

Artemisia annua (Armoise annuelle)

Asphodelus fistulosus (Asphodèle fistuleux)

Asplenium trichomanes (Capillaire des murailles)

Bartsia trixago (Bartsie ou Bellardie multicolore)

Bituminaria bituminosa ou Psoralea bituminaria (Psoralée à odeur de bitume ou Trèfle bitumineux)

Blackstonia perfoliata (Blackstonie perfoliée)

Bupleurum fruticosum (Buplèvre arbustif)

Bupleurum rigidum (Buplèvre raide ou Buplèvre rigide)

Cakile maritima (Roquette de mer ou Cakilier maritime)

Carex caryophyllea (Laîche de printemps)

Centaurea solstitialis (Centaurée du solstice)

Centranthus calcitrapae (Centranthe chausse-trappe)

Centranthus lecoqii (Centranthe de Lecoq)

Centranthus ruber (Centranthe rouge ou Valériane rouge)

Cephalanthera rubra (Céphalanthère rouge)

Ceterach officinarum (Cétérach officinal)

Chaenorrhinum origanifolium (Linaire à feuilles d’origan)

Cheirolophus intybaceus (Centaurée fausse-chicorée)

Cichorium intybus (Chicorée sauvage)

Cistus laurifolius (Ciste à feuilles de laurier)

Cornus sanguinea (Cornouiller sanguin)

Coronilla juncea (Coronille à tiges de jonc)

Coronilla minima ssp. lotoides (Coronille faux-lotier)

Coronilla minima ssp. minima (Coronille naine ou Petite coronille)

Coronilla scorpioides (Coronille à queue de scorpion)

Cotinus coggygria ou Rhus cotinus (Arbre à perruques, Fustet)

Crithmum maritimum (Criste marine)

Cytisophyllum sessilifolium (Cytise à feuilles sessiles ou Genêt d’Italie)

Diplotaxis erucoides (Roquette blanche ou sauvage)

Diplotaxis tenuifolia (Roquette jaune)

Echium vulgare (Vipérine commune)

Erodium ciconium (Erodium bec de cigogne)

Erodium cicutarium subsp. romanum (Erodium acaule ou Bec-de-grue sans tige)

Erophila verna (Drave de printemps)

Erysimum rhaeticum (Vélar de Suisse)

Erysimum ruscinonense (Vélar de Provence ou du Roussillon)

Euphorbia characias (Euphorbe characias)

Euphorbia dulcis (Euphorbe douce)

Euphorbia helioscopia (Euphorbe réveille-matin)

Euphorbia maculata (Euphorbe tachetée)

Euphorbia segetalis (Euphorbe des moissons)

Euphorbia seguieriana subsp. loiseleuri (Euphorbe de Loiseleur)

Euphorbia serrata (Euphorbe à feuilles dentées en scie)

Evax pygmaea (Evax nain)

Foeniculum vulgare (Fenouil sauvage)

Fumana juniperina (Fumana à feuilles de genévrier)

Geranium robertianum subsp. purpureum (Géranium pourpre)

Geranium rotondifolium (Géranium à feuilles rondes)

Globularia cordifolia (Globulaire à feuilles en coeur)

Helianthemum apenninum (Hélianthème des Apennins ou blanc)

Helianthemum nummularium (Hélianthème commun ou nummulaire)

Heliotropium europaeum (Héliotrope d’Europe)

Himantoglossum hircinum ou Loroglossum hircinum (Orchis bouc)

Himantoglossum robertianum (ex-Barlia robertiana, ex-Orchis robertiana) (Orchis géant ou à longues bractées)

Hyoscyamus albus (Jusquiame blanche)

Iberis saxatilis (Ibéris des rochers)

Inula montana (Inule des montagnes)

Iris lutescens (Iris nain ou Iris jaunâtre)

Isatis tinctoria (Pastel des teinturiers)

Jacobaea erucifolia (Séneçon à feuilles de roquette)

Jasminum fruticans (Jasmin jaune ou ligneux)

Juniperus oxycedrus (Cade, Genévrier oxycèdre)

Juniperus thurifera (Genévrier thurifère)

Lactuca viminea (Laitue des vignes)

Laserpitium gallicum (Laser de France ou Laser odorant)

Lathyrus pratensis (Gesse des prés)

Lepidium draba (Passerage drave)

Linaria origanifolia) (Linaire à feuilles d’Origan)

Linaria simplex (Linaire simple)

Linum campanulatum (Lin campanulé)

Linum strictum (Lin droit ou Lin dressé)

Linum suffruticosum (Lin blanc ou Lin à feuilles de Salsola)

Lobularia maritima ou Alyssum maritimum (Alysson maritime)

Lonicera implexa (Chèvrefeuille des Baléares ou entrelacé)

Lotus corniculatus subsp. valdepilosus (Lotier poilu)

Luzula campestris (Luzule des champs)

Medicago arabica (Luzerne d’Arabie)

Medicago arborea (Luzerne arborescente)

Medicago minima (Petite luzerne)

Narcissus assoanus (Narcisse d’Asso)

Ononis minutissima (Bugrane très grêle)

Ononis rotundifolia (Bugrane à feuilles rondes)

Opopanax chironium (Opopanax de Chiron)

Orchis purpurea (Orchis pourpre)

Papaver alpinum var. aurantiacum (Pavot du Ventoux)

Paronychia kapela subsp. Galloprovincialis (Paronyque de Provence)

Periploca graeca (Bourreau-des-arbres ou Périploque de Grèce)

Petrorhagia prolifera (Oeillet prolifère)

Phacelia tanacetifolia (Phacélie à feuilles de Tanaisie)

Phlomis herba-venti (Phlomis herbe-au-vent)

Pistacia terebinthus (Pistachier térébinthe)

Polygonum robertii (Renouée de Robert)

Pteridium aquilinum (Fougère aigle)

Ranunculus aduncus (Renoncule crochue)

Ranunculus sceleratus (Renoncule scélérate ou à feuilles de céleri)

Rhamnus alaternus (Nerprun alaterne)

Rhus coriaria (Sumac des corrayeurs)

Robinia hispida (Robinier rose)

Salvia sclarea (Sauge sclarée)

Salvia verbenaca (Sauge verveine)

Scrophularia canina (Scrofulaire des chiens)

Sedum acre (Orpin âcre)

Senecio gallicus (Séneçon de France)

Senecio inaequidens (Séneçon du Cap)

Seseli gouanii (Séséli élevé)

Silybum marianum (Chardon-Marie)

Solanum chenopodioides (Morelle faux-chénopode)

Solanum pseudocapsicum (Morelle Pommier d’amour)

Solanum villosum (Morelle velue ou poilue)

Sternbergia lutea (Vendangeuse jaune)

Trifolium scabrum (Trèfle scabre)

Trifolium stellatum (Trèfle étoilé)

Tulipa sylvestris (Tulipe des bois ou sauvage)

Tulipa sylvestris subsp. australis (Tulipe méridionale)

Ulex parviflorus (Ajonc de Provence)

Umbilicus rupestris (Nombril-de-Vénus commun)

Valeriana officinalis (Valériane officinale)

Valeriana tuberosa (Valériane tubéreuse)

Verbascum boerhavii (Molène de Boerhaave ou Molène de Mai)

Verbascum chaixii (Molène de Chaix)

Veronica cymbalaria (Véronique cymbalière)

Viburnum lantana (Viorne lantane)

Viburnum tinus (Viorne-tin ou Laurier-tin)