L’école buissonnière

 

Copyright © 2007, Juventino, Tous droits réservés.

Accueil général

Mollusques

Insectes

Invertébrés divers

Flore

Vertébrés

Paysages et Constructions humaines

Plus de détails !

Infos Site

________________________________________________________________________________________________________________________

Biotopes

Les Amphibiens ou Batraciens

Vers la page d’accueil des Vertébrés

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Sommaire :

 

- Généralités sur les Amphibiens ou Batraciens

 

La Classe des Amphibiens (Amphibia) :

 

       Ordre des Anoures (Anura) :

 

               Famille des Bombinatoridés (Bombinatoridae) :

 

- Le Sonneur oriental (Bombina orientalis)

- Le Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata)

 

               Famille des Bufonidés (Bufonidae) :

 

- Le Crapaud commun (Bufo bufo)

- Le Crapaud épineux (Bufo spinosa)

 

               Famille des Hylidés (Hylidae) :

 

- La Rainette verte (Hyla arborea)

- La Rainette italienne (Hyla intermedia)

- La Rainette méridionale (Hyla meridionalis)

- La Rainette kunawalu (Trachycephalus resinifictrix)

 

               Famille des Ranidés (Ranidae) :

 

- La Grenouille de Lessona ou Petite grenouille verte d’Europe (Pelophylax lessonae, ex-Rana lessonae)

- La Grenouille agile (Rana dalmatina)

- La Grenouille de Lataste (Rana latastei)

- La Grenouille rousse (Rana temporaria)

 

       Ordre des Urodèles (Urodela ou Caudata) :

 

               Famille des Salamandridés (Salamandridae) :

 

- Le Triton crêté (Triturus cristatus)

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Généralités sur les Amphibiens ou Batraciens

 

Ce sont des tétrapodes (animaux dotés de 4 pattes) dits anamniotes car leurs embryons sont dépourvus de l'amnios, annexe embryonnaire formant une poche liquide dans laquelle l'embryon se développe.

Reptiles, oiseaux et mammifères la possédant, ils sont dits tétrapodes amniotes.

 

Ces vertébrés, à l'instar des reptiles, se différencient des mammifères et des oiseaux par la variabilité de leur température interne qui dépend de leur milieu ambiant.

Ils sont dits "animaux à sang froid" ou poïkilothermes (synonyme ectotherme).

Sous nos latitudes, le climat limite fortement leur activité puisque par temps froid, ils rentrent en léthargie (hibernation) et se retirent lors des fortes chaleurs (estivation).

Cette hibernation peut durer plusieurs mois, on l'observe aussi chez certains endothermes (animaux à sang chaud, ici, des mammifères).

Certaines espèces de grenouilles (4 espèces communes) hibernent en ayant 65% de leur eau corporelle transformée en glace, une salamandre sibérienne survit à -35°....

 

Les périodes où il ne gèle pas étant de plus en plus courtes à mesure qu'on se rapproche du Nord, la faune herpétologique (reptiles et amphibiens) de l'Europe centrale est pauvre par rapport à celle du Sud du continent.

S'ils ne possèdent pas de couche isolante à la surface du corps, amphibiens et reptiles sont différents sous bien des aspects.

 

De par leur vie larvaire aquatique et leur vie adulte terrestre, ils ont été baptisés amphibiens, de amphi  double et bios vie.

 

La Classe des Amphibiens ou Batraciens comprend trois Ordres et 3100 espèces connues.

 

       Gymnophiona, les cécilies qui sont apodes (dépourvus de pattes).

       3 Familles, 35 genres, de 155 à 160 espèces.

Il n'y a pas d'Apodes en France.

 

       Grenouilles, crapauds et rainettes font partie de l'Ordre des Anoures ainsi baptisés car ils sont dépourvus de queue à l'âge adulte.

Ce sont de remarquables sauteurs pour la plupart car ils possèdent de longues pattes postérieures. Leur corps est trapu .

        17 Familles, 250 genres, de 2 775 à 3 000 espèces.

 

       Salamandres et tritons sont des Urodèles.

Leur corps est de forme allongée et leurs pattes courtes.

       9 Familles, 60 genres, de 300 à 336 espèces.

 

On compte en France 37 espèces d'Amphibiens.

Ils sont aquatiques, terrestres, arboricoles ou amphibies.

Les pattes antérieures possèdent 4 doigts, les postérieures 5.

Les mâchoires et le palais peuvent avoir des dents.

Ils respirent par les branchies, la peau, la muqueuse buccale ou avec les poumons.

Sauf rares exceptions, les Amphibiens comme leur nom l'indique, sont étroitement liés à l'eau où leurs oeufs et larves se développent et les adultes y vivent et se tiennent aux abords et ne gagnent la terre que si l'humidité ambiante (hygrométrie) est élevée, en général la nuit ou après la pluie.

Quand l'air est sec, ils perdent l'eau par la peau et cette dessication est mortelle.

Cette perméabilité de la peau est aussi vitale car elle permet la respiration, leurs poumons n'étant guère fonctionnels.

Leur peau nue est aussi riche en glandes diverses dont certaines produisent des substances irritantes, toxiques voire même mortelles comme celles des célèbres Dendrobates (petites grenouilles d'Amérique du Sud), et souvent très colorée.

Les excréments et les cellules reproductrices passent par le cloaque (orifice  unique).

Reproduction :

L'accouplement a lieu dans l'eau.

 

La femelle est souvent plus grande que le mâle chez les Anoures, c'est le contraire chez les Urodèles.

 

Les batraciens se reproduisent souvent dans les points d'eau où ils sont nés , de nouveaux plans d'eau pouvant être aussi colonisés.

 

L'instinct de reproduction des Anoures est très fort et on assiste à des migrations massives  pour rejoindre les points d'eau où auront lieu les pontes.

Les animaux se font écraser en masse si ils doivent pour ce faire traverser des routes ou autoroutes très fréquentées.

Des couloirs ont été aménagés à cet effet, des bénévoles organisent aussi des collectes destinées à aider les animaux à rejoindre les sites et à ensuite retrouver leur milieu de vie habituel.

Le mâle s'accroche à la femelle par les pattes antérieures (amplexus) pour stimuler l'expulsion des oeufs qu'il féconde ensuite de sa semence car les mâles ne possèdent pas d'organe copulateur.

Cette fécondation externe a été découverte par l'abbé Spallanzani qui avait confectionné de petites culottes pour le mâle, ce qui ne gênait en rien la fécondation et pour cause..

Plusieurs mâles s'accrochent parfois à la même femelle qui peut périr noyée...

 

Chez les Urodèles, les orifices génitaux sont accolés ou les spermatozoïdes forment une masse appelée spermatophore qui est absorbée par le cloaque de la femelle.

 

L'aspect des pontes donne déjà une bonne indication pour l'identification :

Les oeufs en masse indiquent les grenouilles, en longs chapelets les crapauds.

Les oeufs sont entourés d'une masse gélatineuse qui régule la température et la rend constante et assure leur cohésion.

Chauffés dans la journée, elle les isole la nuit en empêchant la fuite de la chaleur emmagasinée.

Les noyaux d'oeufs de grenouilles et crapauds sont arrondis et les embryons ont le dos concave.

 

Les Urodèles déposent leurs oeufs un par un sur les feuilles des végétaux aquatiques.

Chez les Salamandres ils se développent à l'intérieur de la mère mais finissent leur développement dans l'eau; une espèce est même complètement ovovivipare.

 

Les larves  vivent  dans l'eau et  respirent à l'aide de branchies, les salamandres ont 3 touffes de branchies externes, les larves d' Anoures sont appelées tétards à cause de leur morphologie.

Leurs branchies sont rapidement recouvertes par un repli de peau chez ces derniers.

Larves et têtards acquièrent par la suite une respiration pulmonée.

 

Chez les Anoures, les pattes postérieures se développent en premier, chez les Urodèles ce sont les antérieures  qui apparaissent d'abord.

 

Pour récolter les petits animaux dont ils se nourrissent, les têtards filtrent l'eau, ils raclent aussi les algues et autres dépôts sur les plantes, le fond, les pierres au moyen de leurs dents minuscules.

 

Toutes les larves aquatiques possèdent une ligne latérale qui est un organe situé dans la peau dont le rôle est sensoriel.

Il a la forme d'un canal longitudinal et se situe des deux côtés du corps, et comporte des groupes de cellules nerveuses qui reçoivent les vibrations et sont en contact avec l'eau par des petits orifices tubulaires.

Cette ligne latérale les aide à se déplacer dans le milieu et à percevoir tout mouvement.

A noter que les poissons possèdent aussi cet organe qui porte le même nom et remplit la même fonction.

 

Les amphibiens sont menacés par la pollution des petits plans d'eau, leur disparition pour cause d'urbanisme ou implantation de champs cultivés, l'usage des pesticides qui détruisent les insectes dont ils se nourrissent et les intoxiquent car ils respirent par la peau, ainsi que les migrations souvent fatales qu'ils effectuent pour se reproduire.

Des petites pièces d'eau ont été créées pour leur conservation.

Celles des jardins peuvent y contribuer aussi si on attend qu'ils s'y installent spontanément car prélever des oeufs, têtards ou adultes est non seulement interdit mais aussi erroné du point de vue biologique.

Les poissons rouges et carpes koi détruisant les oeufs et larves d'amphibiens et autres animaux aquatiques, il vaudra mieux ne pas en implanter si le bassin est destiné à recréer un espace de conservation naturel.

Rappelons que l'introduction accidentelle ou volontaire de ces poissons dans certains points d'eau a entraîné la disparition des amphibiens dans ces zones.....

L'installation de tunnels, passages, et les collectes lors des migrations, est un autre moyen de les préserver.

 

En France, tous les Batraciens et Reptiles sont protégés.

L'arrêté du 22 Juillet 1993 interdit la capture, la destruction exception faite de la vipère aspic et péliade, le transport l'achat et la vente des Reptiles et Amphibiens vivant en France.

 

Mesures modifiées par le nouvel arrêté du 24 Juillet 2006 qui autorise le transport et le commerce en France comme à l'étranger (Europe) de Reptiles et Amphibiens d'espèces présentes sur le territoire Français à l'état sauvage mais nées en captivité, de génération F2 (parents eux mêmes nés en captivité) et marqués conformément à la loi.

Les tétards peuvent être observés dans un récipient rempli d'eau mais doivent être ensuite remis dans leur milieu d'origine.

Les adultes ne doivent pas être maintenus en captivité sous peine d'amendes.

Il faut éviter de les prendre à la main car leur peau étant très fragile, on pourrait les blesser.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Vers la page d’accueil des Vertébrés

analyse de traffic